LES TROUBLES ALIMENTAIRES ATYPIQUES, UN PROBLÈME MAJEUR

03.05.2012

Si l’anorexie et la boulimie sont bien connues, d’autres formes de troubles du comportement alimentaire moins visibles sont plus répandues, particulièrement à l’adolescence.

Une recherche lausannoise souligne la nécessité d’adapter la prévention, les messages sur l’alimentation pouvant même aggraver la situation.

Certains comportements alimentaires inappropriés ne remplissent pas tous les critères de l’anorexie ou de la boulimie typiques. Plus discrets, ils peuvent même passer inaperçus, alors qu’ils génèrent une grande souffrance chez les personnes concernées, des jeunes filles le plus souvent, explique Sophie Vust, psychologue-cadre à l’Unité multidisciplinaire de santé des adolescents (UMSA) du CHUV à Lausanne.

Suite de l’article ICI

Source: tdg.ch

Crédit: @Keystone

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s